bon les politques maintenant c est jsute des suces boules des lobby industriels ( le gael perdriau en est l exemple parfait avec son tram inutile et ultra couteux et son A45)

vivement une bonne révolution avec coupage de tete

je disais donc nos abrutis politicards font de la com sur l obsolescence programmée des produits électronique made in china mais la avec ce controle technique inutile ( n oublions pas  que c est la vitesse et les jeunes qui sont responsable de 99% des accidents mortels) instaurent ni plus ni moins l obsolescence programmée pour les voitures et comme une voiture pollue le plus a ca fabriquation et pas apres bonjour les dégats mais bon nos politcards ont bien sucé les industriels de l automobile ils auront leur pot de vin en récompense.

Pour les voitures de plus de 6 ans, la facture = 65€+20%=78€ par an soit 780€ en 10 ans

Automobile : à quoi va ressembler le contrôle technique en 2018 ?

Tous les deux ans, les automobilistes doivent se plier au contrôle technique et ses 123 points de contrôle permettant de détecter jusqu'à 453 défauts sur leur véhicule. À partir du 20 mai, ce passage obligé va se durcir avec désormais 131 points à vérifier couvrant jusqu'à 696 défaillances (135 mineures, 415 majeures, 146 critiques), rappelle Le Parisien lundi 8 janvier.

Directeur du pôle maintenance et réparation au Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), Yves Riou est plutôt satisfait de voir cette nouvelle directive européenne prochainement appliquée. En effet, les défaillances mécaniques tuent cinq personnes par jours en Europe.

UN EXAMEN PLUS LONG ET PLUS CHER

Pour autant, ce nouveau contrôle technique inquiète les automobilistes. Première conséquence de ce durcissement : un examen plus long et donc plus cher. Actuellement autour de 65 euros, le contrôle technique pourrait coûter jusqu'à 20% plus cher. Par ailleurs, le contrôle deviendra annuel pour les véhicules de plus de 6 ans, contre deux ans actuellement.

Aujourd'hui le contrôle ne peut donner lieu qu'à deux résultats, favorable ou défavorable. Dans ce dernier cas, l'automobiliste bénéficie d'un délai de deux mois, durant lequel il peut circuler en toute légalité, pour effectuer une contre-visite. À partir de mai, un troisième résultat sera possible : défavorable pour défaillances critiques. Dans ce cas, le véhicule devra être réparé dans les 24 heures sous peine de se voir interdit de circulation. Le conducteur qui ne respecterait pas la loi s'exposera à une amende 135 euros d'amende pour défaut de contrôle technique.

LES DEUX-ROUES EXEMPTÉS

Alors que 8% des accidents impliquant des motards sont causés par des défaillances techniques, la Commission européenne souhaite imposer à tous les États membres un contrôle technique obligatoire pour tous les véhicules motorisés à deux et trois roues au plus tard le 1 er janvier 2022.

Si la Suède, l'Italie, l'Allemagne ou l'Espagne le font déjà, en France, la Fédération français des motards en colère (FFCM) s'y oppose fermement. Elle juge en effet la mesure inutile et sans impact sur la mortalité.