saint etienne loire nonà la45 biodiversité environnement rechauffement climatique